La Rivière du Tao

Cours de Taiji Quan, de Chin-na, de Tui Shou et de Qi Cong, donnés par M. Philippe BAUDRAND, élève de Dr Yang Jwing-Ming et de Pascal Plée

La rivière descend toujours de la montagne. Et la montagne c’est, pour beaucoup de pratiquants, le dojo de Henry Plée et maintenant de son fils Pascal Plée “la montagne Sainte Geneviève” à Paris.
Je me souviendrais toujours de la première fois où j’ai passé la porte de ce dojo mythique; où le mot art a pris toute sa dimension… Poussé par l’enseignement du Docteur Yang Jwing-Ming, qui venait deux fois par an à Paris, pour transmettre ses connaissances. Mais aussi par la présence de son élève de 20 ans , Pascal Plée. Ce dernier donne des cours et organise des stages plusieurs fois par an. Depuis 2007 je ne les ai plus jamais quitté !
Là-bas et avec eux j’ai appris énormément sur l’utilisation de la biomécanique du corps c’est-à-dire mettre en coordination toutes les articulations de notre corps lors du combat et pour la vie quotidienne.
J’étais déjà pratiquant d’arts martiaux avant de m’initier à la pratique du Taiji Quan, mais j’ai dû, au fur et à mesure, me corriger ou plutôt gommer toutes les mauvaises habitudes corporelles que j’avais apprises. Ces habitudes étaient le résultat d’une mauvaise gestion musculaire et d’une mauvaise utilisation biomécanique du corps.
Grâce au Tai ji Quan j’ai appris à utiliser des parties de mon corps que je n’avais jamais utilisées avant, comme la colonne vertébrale, le sacrum ou le Peng.
Grâce à ces deux enseignants et aux changements effectués sur mon corps, ma pratique martiale a depuis redoublé d’efficacité. Et l’impact de cette discipline m’a permis d’être en meilleure forme et d’améliorer mon état général de santé.
Avec le temps et la pratique je remarque que tout ce travail devient de plus en plus aisé. Le plus difficile n’étant pas de commencer mais de continuer…

Le Tao


Le tao c’est l’école des connaissances qui a laissé des traces que l’on peut suivre. Il est aussi la pensée du Tai yi. Le Tai yi est le principe non manifesté alors que le Tao est lui représenté. L’une est consciente d’elle même par sa représentation, l’autre ne l’est que par l’autre, accepter la dualité des choses est très taoïste.

A la “Rivière du Tao” nous essayons de reproduire cette essence martiale, inspirée par ces deux maîtres,
Dr Yang Jwing-Ming et Pascal Plée.