Phil-Ôsophie

Phil-Ôsophie

Un bon art martial représente :

1 – La santé ; Pour pouvoir pratiquer toute sa vie, il faut bien utiliser la biomécanique du corps afin de ne pas se blesser et de le renforcer,

2 – L’efficacité martiale :
– en combinant les frappes, les pieds, poings, coudes…,
– la lutte,
– les projections,
– les Chin-na (clefs articulaires…),
chacun venant contrer l’autre, il est nécessaire de connaître les 4 pour être à l’aise en combat.

Le Taijiquan est merveilleux et englobe toutes ces techniques et bien plus encore :
Le travail respiratoire, la gymnastique énergétique, le travail des armes (bâton, sabre, épée…), le travail avec la balle du Taiji et le grand enchainement Yang viennent compléter et nourrir le même principe.

Grâce à un renforcement du corps bien orienté et une pratique assidue du Taijiquan on obtient une meilleure circulation du Chi (énergie bioélectrique) dans le corps ce qui empêche les maladies de s’installer ici ou là.

Le Taijiquan est aussi une meilleure connaissance de son corps, de son utilisation au quotidien.
Avant de pratiquer le Taiji «je bougeais comme un playmobil».
Le Taiji m’a apporté un meilleur équilibre, une efficacité décuplée par un relâchement musculaire, une meilleure santé (moins mal au dos, plus de jambes lourdes…) et des rencontres humaines formidables.

Le Dr YANG JWING MING et Pascal PLEE sont les 2 maîtres à m’avoir corrigé et guidé vers une pratique martiale efficace et redoutable.
A leur contact, vous comprenez vraiment ce que représente la tradition, la rigueur, le respect, la patience, le Chi et le Jin.
Ces 2 grands hommes ont changé ma pratique et ma vie. Merci Sié Sié.


Philippe